Agressions

....Tu sors de l'autoroute, tu prends la nationale, tu ne peux pas te tromper... Si c'est un gros village, y'a en entrant, la Z.A (pour les non initiés : la Zone Artisanale). Si c'est une ville moyenne c'est une Z.I et, pour les grandes métropoles c'est la super zone commerciale et plusieurs zones industrielles ! !

Dans tous les cas, qu'elle quelle soit tu ne peux pas les rater ! Pour les petits bourgs, c'est le « charme discret » des hangars métalliques et des clôtures grillagées.

Pour la ville moyenne, c'est plus haut, plus grand et plus voyant : marchands de meubles, discounts, matériaux en tout genre, carrosseries, supermarchés, silos à grains, machines agricoles, quincailleries, pneumatiques et j'en passe ! Y'a des panneaux hauts comme ça avec des flèches au cas où tu te perdrais !

On a mis ici, en rase campagne, (et de fait, on a rasé et nivelé la campagne !) toutes les industries bruyantes et les magasins encombrants. Y'a un bar hôtel restaurant « Les Routiers » pas cher parce que ce petit monde ça mange, ça boit et ça dort ! !

La ville y a gagné en tranquillité, y'a une zone piétonne avec bureaux et commerces de luxe. Il reste encore, pour faire couleur locale, une épicerie-bazar qui date d'avant guerre. C'est tenu par deux vieilles filles toutes sèches et ratatinées, on y parle patois et on parle en anciens francs ; la morue dessale dehors, on vend les fayots et les lentilles au détail.

Certains quartiers ont été « réhabilités », on a démoli les taudis, la filature ou la conserverie pour faire un parking et des logements sociaux. Les façades des immeubles ont été recrépies, les autochtones s'en foutent, ils ont déserté le centre ville depuis longtemps ! Ils habitent dans le lotissement « machin » où ils ont le soleil, un garage et un jardinet. Accession à la propriété en vingt ans ! !

Alors qu'avant tout le monde vivait, dormait et travaillait dans le même quartier ; maintenant tu bosses, tu prends ton pain dans la zone piétonne et tu va roupiller dans la ZUP (Zone à Urbaniser en Priorité) ! ! !

Trois mondes différents : la Z.I plaquée de bardages et peinturlurée comme une pute, la ville, ses monuments et les restaurants-typiques-cuisine du terroir-pièges-à-cons-pour-touristes et le lotissement made in Phénix ! !

Et puis, et puis pour la mégapole, t'as les super-zones, celles qui sont annoncées 10 km avant par les panneaux publicitaires, celles qui monopolisent la pub de RMC ou d'Europe, les mêmes qui inondent ta boîte de dépliants ! ! Chez nous elle s'appelle la Pardieu, Plan de Campagne ou Aix les Milles ! !

Alors là, cramponne toi ! C'est à celui qui sera plus grand, plus haut et plus laid que tous les autres ! Des enseignes gigantesques qui clignotent comme des arbres de Noël ! Ça attire les gogos (mézigue y compris !) comme un aimant, un nouveau miroir aux alouettes. Ils viennent tout y dépenser, y compris la paye du mois prochain !

Si toi on t'emmerde lorsque tu fais une cabane à lapins au fond du jardin, là tout est permis. Mais où est donc (or, ni, car ! ) passé le bon goût français ? C'est du Barnum, du Disney Land et, pour pas dénoter y'a les Mac Do et Mac drive !

Tout est prévu pour la bagnole et fait pour économiser les papates de nos chers clients ! Tu verras, dans quelques années on n'aura même plus à sortir de nos carrosses !

Je sais qu'on ne peut pas aller à contre-courant, mais ça fait de la peine de voir déraciner des arbres séculaires pour y planter des panneaux publicitaires. On exproprie des petits paysans, on démoli leur ferme (pour cause d'utilité publique et de POS) pour y bâtir d'éphémères, légères et moches hangars qui abriteront nos Confos, Leclerc, Darty et autres !

Je sais, société de consommation oblige, mais je crois que nous pourrions respecter le site. Malheureusement, nos élus ne sont pas insensibles à l'attrait de l'argent que ce soit sous forme de légale patente ou autres subsides à odeur de magouille !

J'ai couvert ma maison de tuiles rondes, je l'ai crépie d'enduit ocre, j'ai respecté la « tradition » et les plans de l'architecte visés par la DDE. J'ai fais ce qu'on m'a dit où on m'a dit ! Bien sûr, je suis dans une zone résidentielle ; mais pourquoi donc découpe-t-on une ville comme un gâteau en parts ? Pourquoi ce qui est interdit là est autorisé ici ?

La pollution ? Y'a pas que Tchernobyl ou l'Amoco-Cadix, celle-ci est beaucoup plus insidieuse. Salut tout le monde, je vais me ...zoner ! ! !

Gérard Mévouillon, 1993


ce site est hébergé sur ouvaton.coop, hébergés-hébergeurs Ane - retour page d'accueil retour accueil message - mail haut de pagehaut de page

*** L'entrée du site est ici ***